Les deux domaines : Santé et Energie

Domaines d'actions de Nucleopolis
 
 
Nucleopolis fédère sur le territoire normand l’expertise nucléaire d’acteurs de la recherche, de la formation et de l’industrie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans le domaine de l’énergie & de la santé ainsi que dans le domaine transversal de la maîtrise des risques.
 
 
 
 
 
L’ENERGIE : DE LA RECHERCHE AU DEMANTELEMENT
 
Dans le domaine de l’énergie, les activités des adhérents de Nucleopolis couvrent un très large domaine, de la physique nucléaire au GANIL à la production d’électricité avec les deux réacteurs de 1300 MW situés à Flamanville et le futur EPR, l’usine de recyclage des combustibles usés d’AREVA la Hague qui a débuté le démantèlement de la plus ancienne de ses usines, le centre de stockage de déchets nucléaires de la Manche exploité par l’ANDRA et l’activité de construction-déconstruction des sous-marins nucléaires français de DCNS.
Grâce à ces activités industrielles complexes, les PME et ETI adhérentes de Nucleopolis ont acquis un savoir-faire, une expertise dans de nombreux domaines tels que :
  • L’ingénierie & les études,
  • La conception et la fabrication d’équipements,
  • L’instrumentation,
  • La construction, la maintenance & l’exploitation,
  • La maîtrise des risques & gestion des déchets,
  • L’assainissement & le démantèlement,
  • L’inspection & le contrôle,
  • Les services à l’industrie.
 
De par son expérience, les compétences du territoire normand sont reconnues que ce soit en matière de construction d’installations nucléaires, leur maintien en condition opérationnelle ou leur démantèlement.
 
 
LE DEMANTELEMENT EST UN MARCHE D’AVENIR
L'une des activités prometteuses pour l'avenir concerne le marché du démantèlement des installations et bâtiments nucléaires. Quels que soient les choix politiques sur le nucléaire, le démantèlement sera une étape obligatoire et c'est une activité garantie sur plusieurs décennies. La Basse-Normandie possède déjà un savoir-faire avec l'expérience passée du démantèlement d'anciennes installations du CEA sur le site AREVA NC – La Hague. Le démantèlement sur le site de La Hague de l’usine UP 2-400, la première usine qui a commencé à fonctionner en 1966, va constituer la prochaine étape.
 
 
 
LE NUCLEAIRE POUR LA SANTE : 
TOUTES LES COMPOSANTES D’UNE FILIERE INNOVANTE
 
« La Basse-Normandie est à la pointe de la recherche nucléaire française fondamentale et appliquée, concentrée autour de Caen – notamment dans la lutte contre le cancer – du fait de ses équipements d’excellence implantés. […] » telle est l’une des conclusions du diagnostic territorial stratégique de la Basse- Normandie.
 
Cette conclusion se base sur l’existence sur le territoire normand de grands acteurs de la santé tels que :
  • Des centres de soins performants : le Centre de lutte contre le cancer François Baclesse, le CHU de Caen.
  • Des structures de recherche et de formation renommées : le CEA, le CNRS, l’ENSICAEN, l’INSTN, l’Université de Caen…
  • Des plateformes au service de la recherche : CURB, CYCERON, IMOGERE.
  • Des entreprises innovantes : ADCIS, CYCLOPHARMA, ELDIM, IBA, PANTECHNIK, PIERCAN.
 
Les compétences techniques et scientifiques autour du GANIL, très grand équipement pluridisciplinaire, ont permis l’émergence de projets d’envergure comme ARCHADE. Ce projet vise à créer un centre européen de recherche et de développement en hadronthérapie.
Grâce à cette installation phare et la filière industrielle induite, la Basse-Normandie a l’ambition de devenir le pôle national en matière de nucléaire pour la santé.
Le projet SPIRAL2 (Système de Production d'Ions RAdioactifs en Ligne de 2ème génération) au GANIL entrera en exploitation en 2015 pour des recherches en physique nucléaire. Il permettra également d’étudier de nouveaux modes de production de radioéléments pour la médecine nucléaire.
 
L'ensemble des structures situées sur le plateau Nord de Caen (Cf. annexe IV) constitue un pôle d’excellence scientifique, technologique et médical dans le domaine du nucléaire appliqué à la santé, du diagnostic au traitement. Cette concentration de compétences est l’une des raisons qui a incité début 2014 AREVA Med (filiale médicale d’AREVA) à choisir l’agglomération caennaise pour construire à l’horizon 2020 sa seconde usine de d’extraction de Plomb 212 (qui couplé à un anticorps permettra le traitement de certaines formes de cancer).
 
Nucleopolis regroupe dans le domaine de la santé tous les acteurs de la chaine de valeur allant de la recherche à la commercialisation d'équipements et de radiopharmaceutiques en passant par les essais précliniques et cliniques.
 
Pour en savoir plus sur le nucléaire pour la santé cliquez ici
Pour en savoir plus sur le nucléaire pour la santé en Normandie cliquez ici
voir aussi la page dédiée de Synergia et la plaquette "Nuclear Sciences for Health in Caen Normandy"
 
 
 
LA MAITRISE DES RISQUES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR LE POLE
 
La maîtrise des risques englobe tous les aspects liés à la sûreté nucléaire, la sécurité, la radioprotection ou encore la gestion des déchets, conditions indispensables aux applications du nucléaire et ce, aussi bien pour le domaine de l’énergie que pour celui de la santé.
De nombreuses compétences transversales existent en la matière au sein des adhérents de Nucleopolis, autour de PME innovantes comme LEMERPAX, PANTECHNIK, CERAP ou encore PIERCAN mais aussi autour de laboratoires de recherche comme le LPC, CYCERON, le CIMAP ou encore le GREYC…
Dans le domaine de la formation (initiale ou continue), la présence en Basse-Normandie d’organismes reconnus renforce les compétences locales.
 
Ce sont entre autres :
 
  • L'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN), établissement d'enseignement supérieur du CEA, qui a pour mission de transmettre les savoirs et savoir-faire du CEA, notamment dans les domaines des sciences et techniques nucléaires et la radioprotection. L'antenne de l'INSTN de Cherbourg- Octeville intervient, au titre de la formation professionnelle, dans plusieurs dispositifs spécialisés autour de la radioprotection comme la formation "Agent d'Intervention et d'Assainissement en Milieu Radioactif" (AIAMR), la formation de Techniciens en Radioprotection, la formation Personne Compétente en Radioprotection (PCR) pour les secteurs "industrie - recherche".
  • En matière de radioprotection, l'Université de Caen Basse-Normandie propose également, la formation certifiée de Personne Compétente en Radioprotection (PCR) qui couvre deux secteurs d'activités : "industrie-recherche" et "médical"
 

C'EST QUOI ?

Autour de leaders mondiaux comme AREVA, le CEA, le CNRS, EDF ou le GANIL, NUCLEOPOLIS fédère les compétences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maîtrise des risques.