Les grands projets en Basse-Normandie

Que ce soit dans le domaine de l’énergie ou de la santé, la Basse-Normandie possède de nombreux atouts car elle concentre sur un même territoire un savoir-faire, une expertise de haut niveau, fruits de nombreuses années d’expérience en recherche, formation et industrie. Ainsi, la Basse-Normandie accueille 10 % des Installations Nucléaires de Base (INB) du territoire national et plusieurs projets phare sont en cours :
 
 
EPR
La réalisation du premier réacteur EPR français sur le site de Flamanville répond aux nécessaires besoins d'investissements dans de nouvelles capacités de production pour assurer la sécurité d'approvisionnement et constitue une étape essentielle dans la préparation du renouvellement du parc nucléaire d'EDF.
L'EPR s'inscrit dans la continuité des techniques existantes. Il intègre tous les progrès récents en matière de sûreté, de protection de l'environnement, de performance technique et économique, pour offrir une production d'électricité sûre, compétitive et non émettrice de gaz à effet de serre.


 
ARCHADE
Ce projet vise à créer un Centre Européen de Recherche et Développement en hadronthérapie à Caen. Il se développe sous forme d’un partenariat public/privé signé avec  l’entreprise belge IBA, il est doté d’une véritable politique industrielle cherchant à développer les relations avec les PME locales et qui devrait favoriser la création d’une filière industrielle dans le domaine de la santé en combinant recherche, formation, création et développement d’entreprises 
Savoir plus : www.archade.fr
 
SPIRAL2
 
SPIRAL2 (Système de production d'Ions Radioactifs en Ligne de 2ème génération) est un projet d'accélérateur de particules linéaires pour des études de physique nucléaire fondamentale et de recherches interdisciplinaires. Cette installation, aussi grande que le GANIL actuel, produira des faisceaux uniques au monde. Le futur accélérateur linéaire SPIRAL2 accélèrera des noyaux radioactifs (exotiques) légers et lourds à des intensités extrêmement élevées. Ces faisceaux de particules inédits permettront d'explorer dès l’horizon 2015 de nouveaux radio-isotopes, mais aussi d’étudier de nouveaux modes de production de radioéléments pour la médecine nucléaire


 
AREVAMED
 
AREVA Med est la filiale médicale du groupe AREVA dédiée au développement de médicaments radiopharmaceutiques anticancéreux innovants. Ces traitements sont qualifiés de radio-immunothérapie alpha car ils utilisent les propriétés d’un métal rare émetteur alpha, le Plomb 212, issu d’activités industrielles anciennes. La radio-immunothérapie alpha permet de cibler et de traiter certains cancers particulièrement
agressifs pour lesquels l’arsenal thérapeutique est aujourd’hui limité. L’énergie de courte portée de cet isotope détruit la cellule cancéreuse tout en limitant la toxicité sur les cellules saines. L’histoire d’AREVA Med commence sur le site AREVA la Hague en 2005 où les premiers travaux de R&D ont vu le jour pour permettre l’extraction et la purification du Plomb 212. Six ans plus tard, était inauguré le Laboratoire Maurice Tubiana, implanté en Limousin et destiné à la production à l’échelle industrielle. Aujourd’hui, l’heure est venue de passer à la construction d’une nouvelle unité de production , cette fois-ci sur Caen avec l’objectif – si les essais cliniques sont concluants - de premières productions commerciales d’ici 2020 pour répondre aux besoins de nombreux patients.
 
Savoir plus : www.arevamed.areva.com
 

 

 

 

 

C'EST QUOI ?

Autour de leaders mondiaux comme AREVA, le CEA, le CNRS, EDF ou le GANIL, NUCLEOPOLIS fédère les compétences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maîtrise des risques.