Efinor fête 25 ans de compétences !

Image: 
Body: 

Le Groupe Éfinor, concepteur de pièces spéciales pour l'industrie, a 25 ans. Et beaucoup d'ambitions pour le futur. Ses nouveaux locaux ont été inaugurés jeudi soir en présence du Ministre du Budget Bernard Cazeneuve - Ouest France, 16 juin, Thierry DUBILLOT- http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/groupe-efinor-reussite-ma... Jeudi, au terme d'une journée marathon à Cherbourg (Manche), Bernard Cazeneuve a inauguré les nouveaux locaux d'Éfinor à Beaumont-Hague. Le bâtiment est l'emblème de la réussite du groupe, mais aussi de son président, Fabrice Lepotier. On ne peut qu'être admiratif devant le parcours de cet homme. En 1988, avec un simple CAP de chaudronnier en poche, il fonde son premier atelier de travail du métal. Vingt-cinq ans plus tard, le groupe Éfinor rassemble douze sociétés, et emploie plus de 550 personnes ! Devant les centaines d'invités conviés à l'inauguration, Fabrice Lepotier a commenté ce brillant parcours. « Je suis un entrepreneur, dit -il. Une race en voie de disparition... Un entrepreneur, c'est quelqu'un qui a l'impression d'être riche un jour et pauvre le lendemain. L'argent, c'est pour la boutique. Elle n'en a jamais assez. Il faut être curieux, et absolument motivé. Être en compétition. » Éfinor, c'est une histoire pleine de gens, portés par un fil conducteur : le travail du métal. En 1988, Normandie Métallurgie n'était qu'un petit atelier de 200 m2 avec un salarié. Quatre ans plus tard, ils étaient 10 à La Glacerie. Normétal s'est ensuite installé sur le terrain des Mielles à Tourlaville, puis il y a eu le rachat de la SEMA à Beaumont. Aujourd'hui, le groupe comprend douze sociétés, 570 salariés répartis sur une quinzaine de sites en France. « Nous venons d'ouvrir une agence à Bordeaux, et nous mettons des gens à Lyon. » Fabrice Lepotier sait très bien qu'il doit sa réussite à ses équipes. Il ne manque d'ailleurs jamais de les remercier pour leur soutien, eux comme sa famille. Barracuda et Ariane Il est vrai qu'Éfinor, pour « établissement financier de Normandie », peut être fier de ses réalisations. Sur les marchés industriels, il se positionne comme un ensemblier, capable de concevoir, de réaliser, d'intégrer des pièces pour une multitude de clients. Jusqu'à présent, les secteurs de l'énergie et du naval représentent les trois quarts de l'activité. Exemple, Éfinor a conçu la salle de conduite des EPR de Flamanville 3 et de Taïshan en Chine, ou encore l'aménagement des locaux auxiliaires du sous-marin Barracuda. Mais ses clients travaillent aussi pour l'aéronautique, la pétrochimie où encore l'armement. Ici, on s'intéresse autant à la rénovation de stockage de bacs d'hydrocarbures qu'aux mécanismes d'ouverture pour les hangars de la fusée Ariane. Et s'il est ouvert sur le monde, Efinor est aussi ancré dans un territoire, le Cotentin. « J'espère au moins pour 25 ans encore », dit Fabrice Lepotier. Le président aurait très bien pu installer son siège administratif à Paris. Mais il l'a voulu ici, au coeur de son pays.

Date de l'actualité: 
Jeudi, 13 Juin, 2013
Archivé: 

C'EST QUOI ?

Autour de leaders mondiaux comme AREVA, le CEA, le CNRS, EDF ou le GANIL, NUCLEOPOLIS fédère les compétences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maîtrise des risques.