Notre histoire, notre mission

LA NORMANDIE : TERRITOIRE DE COMPÉTENCES NUCLEAIRES

 
La France est l’une des nations les plus avancées au monde en matière de sciences nucléaires et de leurs applications.
Au-delà du secteur de l’énergie auquel on fait facilement référence, les applications industrielles des sciences nucléaires sont nombreuses : par exemple le contrôle des matériaux et des soudures, la stérilisation des aliments ou des produits médicaux, la datation des objets historiques ou encore la propulsion navale de bâtiments militaires. 
Le domaine médical a beaucoup profité des applications du nucléaire : en effet, le nucléaire est utilisé pour diagnostiquer et traiter plus efficacement des affections en cancérologie, neurologie et cardiologie.
 
Que ce soit dans le domaine de l’énergie ou de la santé, la Basse-Normandie possède de nombreux atouts car elle concentre sur un même territoire un savoir-faire, une expertise de haut niveau, fruits de nombreuses années d’expérience en recherche, formation et industrie. Ainsi, la Basse-Normandie accueille 10 % des Installations Nucléaires de Base (INB) du territoire national, près de 10 % de l’emploi industriel national et un quart des entreprises françaises du secteur ont un établissement dans la région.
 
UNE FILIERE PHARE AVEC PLUS DE 14 000 EMPLOIS EN BASSE-NORMANDIE
 
Une étude récente menée par la CCI Cherbourg-Cotentin - en collaboration avec Nucleopolis - a mis en évidence que sur le seul périmètre du Cotentin, la filière nucléaire représente 13 000 emplois, des emplois qualifiés, majoritairement stables et non-délocalisables. A ce nombre s’ajoute les emplois hors du périmètre géographique de l’étude, en particulier l’agglomération caennaise avec tout le volet nucléaire pour la santé qui représente de l’ordre de 1000 emplois dont environ 800 chercheurs, enseignants-chercheurs et 150 doctorants. On peut donc estimer que la filière nucléaire énergie et santé en Basse-Normandie représente à minima 14000 emplois.
 
NUCLEOPOLIS, LE  PÔLE NUCLEAIRE NORMAND POUR LA SANTÉ ET L’ÉNERGIE
 
Une première étude réalisée en 2008 par la DRIRE et la SOFRED a mis en avant l’importance de la filière nucléaire en Basse-Normandie. Un second rapport fut publié en 2009 par le CESER (Conseil Économique, Social et Environnemental Régional de Basse-Normandie) dont le titre et la conclusion résument l’ambition d’une région :
 
Le nucléaire pour l’énergie et la santé : vers un pôle d’excellence en Basse-Normandie 
 
Conclusion : « La Basse-Normandie occupe donc une place stratégique et a incontestablement tous les atouts pour fédérer tous les acteurs et les projets dans ce domaine en vue de constituer un pôle d'excellence d'envergure internationale »
 
Ces études sont à l’origine de la création du pôle normand des sciences nucléaires et de leurs applications, NUCLEOPOLIS le 17 septembre 2010 sous la présidence de son fondateur, Daniel GUERREAU. Trois ans plus tard, Serge BOUFFARD lui a succédé.
 
Ce pôle bénéficie depuis sa création du soutien actif des structures institutionnelles : l’Etat, le Conseil Régional de la Basse-Normandie, le Conseil Général de la Manche, le Conseil Général du Calvados, la Communauté Urbaine de Cherbourg et l’Agglomération de Caen la Mer. Il bénéficie également du soutien de l’Europe aux travers de fonds FEDER.
 
Aujourd’hui, Nucleopolis regroupe en son sein tous les principaux acteurs normands du nucléaire pour la santé et pour l’énergie et dans les trois volets industrie, recherche et formation. Ainsi, Nucleopolis regroupe l’ensemble des donneurs d’ordre de la région, tous les organismes de recherche et de formation et près de la moitié des PME du secteur ainsi que deux associations de sous-traitants, ce qui lui confère une représentativité importante vis-à-vis de la filière nucléaire en Basse-Normandie.
 
NUCLEOPOLIS, POLE NUCLEAIRE NORMAND AU SERVICE DE LA COMPETITIVITE DES PME
 
Les missions du pôle Nucleopolis rassemblent sous une même bannière à la fois les missions d’un pôle de compétitivité et celles d’une filière. 
Sa vocation est donc de favoriser le développement économique par l’innovation (pôle), par l’amélioration des compétences et par la compétitivité des PME (filière).
Ainsi le rôle de Nucleopolis est de promouvoir la compétitivité des PME en favorisant leurs accès aux marchés notamment en fédérant sur le territoire bas-normand l’expertise nucléaire d’acteurs de la recherche, de la formation et de l’industrie.
 
Le tryptique du dévoleppement économique pour Nucleopolis
 
TROIS OBJECTIFS POUR UN BUT UNIQUE : LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE
 
La but unique de Nucleopolis, inscrit dans ses statuts, est de favoriser le développement de la filière nucléaire normande en fédérant les acteurs industriels, de la recherche et de la formation, dans les deux domaines où la région Basse-Normandie a des compétences reconnues, le «nucléaire pour l’énergie» et le «nucléaire pour la santé » et en étant ainsi un acteur de référence de la filière nucléaire normande.
 
 

C'EST QUOI ?

Autour de leaders mondiaux comme AREVA, le CEA, le CNRS, EDF ou le GANIL, NUCLEOPOLIS fédère les compétences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chaîne de valeur des sciences nucléaires dans les domaines de l’énergie, de la santé et de la maîtrise des risques.