Visite du centre CYCLHAD, quand l’hadronthérapie prend vie en Normandie

Le 23 octobre à Caen, dans le cadre de leur partenariat, WIN France (Women In Nuclear) et Nucleopolis proposaient à leurs adhérents une visite du Centre CYCLHAD, acteur normand majeur du nucléaire pour la santé et 3eme centre de protonthérapie de France. Une occasion d’allier découverte et rencontres. 

Ce rendez-vous, premier évènement organisé en collaboration par l’antenne normande de WIN France, groupe transverse de la SFEN, et Nucleopolis, le pôle nucléaire de Normandie Energies, a réuni une vingtaine de participants pour un moment riche en informations qui aura permis de mettre en lumière l’importance de la technologie nucléaire pour lutter contre le cancer.

Au programme : présentation du centre CYCLHAD et de l’écosystème nucléaire santé normand, puis découverte de l’équipement Proteus® One, 

développé par la société belge IBA, qui permet, depuis plus d’un an, le traitement des patients par protonthérapie. La visite s’est ensuite poursuivie avec les laboratoires de recherche et le chantier destiné à accueillir, d’ici 2024, une seconde machine, le Cyclotron C400. Ce nouvel équipement permettra au centre CYCLHAD de traiter davantage de patients par protonthérapie mais également de disposer de faisceaux d’ions carbone pour la recherche. Une concentration d’équipements qui fera de CYCLHAD une plateforme en recherche et traitement en hadronthérapie unique au monde, et de Caen un campus d’excellence, véritable vitrine du nucléaire pour la santé.

Un rendez-vous pour créer toujours plus de liens entre les acteurs de le filière nucléaire normande, où les échanges ont été nombreux. A renouveler !

Le 5 juillet 2018, le Centre européen de recherche et de traitement en hadronthérapie de Normandie, était inauguré faisant de Caen la 3eme ville en France à pouvoir traiter les patients atteints de cancer par cette technologie innovante qui vise à utiliser des protons (protonthérapie) pour irradier des tumeurs cancéreuses. Le Centre prévoit d’accueillir, dans un 1er temps, 345 patients par an ; la prise en charge médicale est assurée par des personnels du Centre François Baclesse, qui dispose de l’autorisation de soins dans les locaux du Centre CYCLHAD.

Avec le soutien de :

Nucleopolis by Normandie Energies